Fête du Sapin 2019

Le dimanche 8 décembre les lutins de l’AHC vous proposent la Fête du Sapin. Venez les rejoindre entre 17h et 19h, ils auront mijoté le vin chaud, le thé de Noël et le sirop chaud, chauffé les fours à raclette qui vont faire frémir le fromage, cuit les pommes de terre, cueilli les mandarines et enfourné les gâteaux. D’ailleurs vous pouvez leur donner un coup de main et leur amener aussi une bonne pâtisserie.
Les lutins ont réussi à négocier le passage du Père Noël, il arrivera vêtu de son bel habit rouge.
Les contes feront aussi partie de la fête. A 17h15 précises, ils commenceront dans l’aula. Ne manquez pas le début, car les portes seront closes après cette heure.
Vous n’avez plus qu’à rejoindre les lutins le 8 décembre de 17h à 19h dans le préau de l’école de Cressy.

 

 

FETE DU SAPIN 2017

Le froid arrivant à grand pas, les lutins de l’AHC font comme le Père Noël et déploient leurs pattes pour vous concocter un chouette moment convivial à travers la Fête du Sapin.

Les fours à raclette sont prêts à chauffer le fromage, les casseroles bruissent déjà d’envie de cuire les pommes de terre, les cornichons et oignons sont prêts à sauter hors de leur bocal, les mandarines sont mûres pour être cueillies et les gâteaux attendent leur entrée dans le four. D’ailleurs vous pouvez leur donner un coup de main en apportant votre propre création pâtissière.

Le Père Noël est dans les starting-blocks pour nous rejoindre et donner un moment de joie aux petits et les Mères Noëlles de Made for You sont déjà en mouvement pour partager des clip-dance à 17h45.

Nous vous attendons donc de 17h à 19h dans le préau de l’école de Cressy pour venir partager ce moment convivial avec nous.

LA FETE DE CRESSY A EU LIEU

Quelle belle journée ! Les fourmis ont à nouveau eu énormément de chance avec le temps, elles ont toujours le nez fin ! D’ailleurs, elles sont devenues de vraies légendes auprès des 2 mairies. A chaque fois, les conseillers administratifs leur font la remarque du bon choix de la date.
Dès 7h30 du matin, elles sont sur la place du terminus du bus à faire virevolter les tentes, déplacer les tables, orienter les bancs, disposer les vaubans, ajuster les panneaux d’affichage, tourbillonner les lots de la tombola, prendre de l’ampleur aux ballons, assembler l’électricité, guider les manèges, accompagner les différents stands de jeux, ligoter les multiples affiches, embellir la table de l’apéritif, aménager la buvette et encore tant d’autres activités. Enfin bref, elles organisent tout l’espace. Et dire qu’elles ne sont que 7 pour tout ça ! Ce sont de vraies héroïnes, il faut le dire haut et fort !
Bon elles se font quand même aider pour les gros travaux de portage par les jeunes sous la houlette des travailleurs sociaux hors murs du BUPP. Sans eux, les fourmis auraient dû faire une nuit blanche pour tout mettre en place. Vive la jeunesse !
Quelques personnes intriguées tournicotent autour de cette effervescence. Un petit bout de chou a attiré une des fourmis. A même pas 3 ans, sa passion pour l’électricité est incroyable. Il allait vers tous les appareils et suivait tous les fils électriques. Après avoir fait le « tour du propriétaire », il a été rassasié. Un peu plus tard, la fourmi l’a retrouvé en train de faire dessiner à son papa des ampoules et des fils. Elle a trouvé le futur électricien de l’association ! Elle est très contente d’avoir fait cette découverte, car l’actuelle fourmi électricienne est un peu dépassée. Heureusement que son cher et tendre époux a cette formation en poche, il est sans arrêt appelé à la rescousse. Cette fois-ci le stotz d’un panneau électrique avait juste eu l’envie de se reposer, il a redressé la tête seulement grâce aux doigtés experts du professionnel. Mais jusqu’à ce que ce petit atteigne un certain âge, la fourmi électricienne va devoir assumer ! Allez, allez, fourmi écrivain ne sois pas si sarcastique ! La fourmi électricienne fait un magnifique job qu’elle remplit avec calme, bonne humeur, courage et beaucoup de doigté. Il faut vraiment l’encourager, car quand on n’y connaît rien en électricité s’occuper de ce poste est vraiment compliqué ! Pour se simplifier la vie elle a fait travailler son cerveau qui lui a pondu un plan électrique pour chacune des manifestations. Il n’y a plus qu’à suivre les indications, fastoche !
Les ballons sont en train de prendre toute la place dans la Luciole pendant que les petits attendent patiemment dehors que l’heure sonne pour les leur mettre aux poignets. Oh malheur quelques ballons se dégonflent déjà ! La poigne des jeunes s’occupant de ce travail n’a pas été assez forte pour faire un nœud bien hermétique. Mais ce n’est pas grave, il y a 200 ballons et environ 150 bouts de choux, donc tout le monde a trouvé chaussure à son pied.
Pendant ce temps, les adultes « taillent la bavette » autour du verre de l’amitié.
A midi, la fourmi speakerine a clamé haut et fort « que la fête commence ! » et tous les ballons ont pris leur envol. C’était joli de voir toutes les couleurs se mélanger et s’éloigner dans le ciel.
A côté d’une des fourmis un garçon était en pleurs. Son ballon n’a pas voulu s’envoler, l’hélium avait pris la poudre d’escampette. L’année prochaine, il sera privilégié et pourra en prendre deux ! Encore faut-il que la fourmi se souvienne de sa frimousse, car elle vieillit et elle commence à oublier certaines choses. Lui heureusement se rappellera sûrement de son visage et viendra lui tirer les antennes.
La musique commence à égrener ses sons pendant que les gens goûtent aux excellents plats asiatiques, aux hot-dogs, aux crêpes et aux pâtisseries. Ils s’agglutinent sous les tentes, car le soleil est bel et bien présent avec ses rayons chauds.
Les attractions ont commencé gentiment, mais plus le temps passe plus les files d’attente s’agrandissent. Heureusement, la variété et la quantité étant très grande les enfants peuvent papillonner d’un endroit à l’autre et profitez des occasions où les files sont plus petites.
La fourmi en charge des animations a craint pour le maquilleur, car elle a reçu un coup de fil de son remplaçant qui était encore à la gare à l’heure où il aurait dû commencer son atelier. Allait-il réussir à trouver notre quartier ? Ouf, elle le voit poindre le bout de son nez 30 minutes plus tard. Le temps d’installer son stand et le voilà à oeuvrer sur les frimousses des petits loups du quartier.
Les jeux géants de la ludothèque ont captivé grands et petits. Les animatrices n’ont pas eu grand-chose à faire. Les parents se sont pris au jeu et ont profité de ce moment pour être à cent pour cent présents pour leurs chérubins. Aucun des jeux n’a eu un moment de répit, ils ont été littéralement envahis.

Le triporteur a aussi apporté son lot de jeux et a ravi les enfants. C’est fou tout ce que peut contenir cet engin !
Les bricolages proposés par l’Accueil Familial de Jour ont aussi bien séduit les petits ainsi que les plus grands. Ils ont aussi eu l’occasion de se rafraîchir en jouant au jeu de la chasse au canard.
Un spécialiste de la peinture avec du sable a proposé son art, ce qui a donné de jolis tableaux d’animaux, de fleurs et de mots « maman je t’aime ». Trop chou ! Une des fourmis est devenue nostalgique pendant un moment, car ses enfants sont trop grands pour lui offrir de jolies œuvres telles que celles-là.
Le clown des Acrobats proposent une activité bien compliquée : monter et avancer avec un monocycle. Une des fourmis a essayé, mais a très vite abandonné en argumentant qu’elle était attendue au stand de la tombola qui ne désemplit jamais. Tout au long de la journée les gens viennent essayer y gagner un lot. Il y en a tellement qu’ils finissent tous par avoir quelque chose. Et si ce n’est pas le cas, les fourmis ont une caisse magique avec des lots de consolation. Les participants ont aussi l’occasion d’estimer le poids d’un panier rempli de bonnes choses à manger, eh oui, c’est la fourmi la plus gourmande qui l’a garni. Cette année le poids a été largement surestimé. La personne qui a gagné a été stratégique et s’est dit qu’elle allait mettre un poids bien différent de tout ce qui avait été marqué. Elle a eu raison, la stratégie a été payante.
Les attractions eux fonctionnent non-stop. Le rodéo fait tournicoter, les trampolines élastiques font virevolter, le petit manège fait tourbillonner, le château gonflable fait sauter et le mur de grimpe rend les mamans nauséeuses en voyant leurs enfants tout en haut.
La salle de gymnastique résonne de bruits de ballons shootés par des pieds footballeux sous la direction du BUPP. Même pas peur de la chaleur, 30 joueurs se sont confrontés dans un tournoi.
La vue en prend aussi pleins les mirettes avec la démonstration de danses latines de Carlito et les clip-dance de Made for You. Cela se déhanche, saute, tourne et balance au son de la musique rythmée et endiablée. Les spectateurs participent en tapant des mains. Les fourmis sont comblées de voir un tel entrain.
Puis cela se calme et l’écoute prend la place. Des jeunes musiciens et chanteurs se succèdent pour proposer leur musique sous le regard bienveillant de leur professeur Paco Soto. Les notes sortent de leur bouche et de leur instrument avec une facilité déconcertante.
Cette journée préparée des mois à l’avance est la fierté des fourmis. Il arrive que malheureusement une seule personne anéantisse ce sentiment. Une des fourmis a croisé un habitant du quartier qui trainait entre les stands depuis le matin, mais sans donner un seul coup de main, qui lui a dit « je trouve qu’il y a beaucoup moins de choses que l’année passée ». La fourmi a été prise de court et ne lui a pas proposé de venir donner un coup de main pour qu’il puisse y avoir encore plus. Mais ce que cette personne ne s’est pas rendu compte c’est tout ce que les fourmis font pour offrir cette journée, car des manèges à 1Fr, des activités gratuites et des aliments très abordables au niveau prix ne se trouvent pas à tous les coins de rue. Cette fête est bien sûr déficitaire au niveau du budget, mais grâce au travail effectué lors des Rencontres Musicales et du vide-grenier le budget annuel remonte des chiffres rouges.
Heureusement que cette fourmi a croisé d’autres personnes qui ont toutes dit que c’était une fête très réussie ! La voilà reboostée à fond !
Les fourmis n’ont pas vu le temps passer, mais il est 18h et il faut songer à tout ranger.
Cette année a été riche en nouveautés, quelques personnes au lieu de tranquillement rentrer chez eux ont apporté leur aide. Merci pour cette solidarité toujours la bienvenue et grandement appréciée !
Vivement la Fête 2018 qui aura lieu le 23 septembre, même lieu mêmes heures, mêmes fourmis mais autres activités !